mercredi 25 janvier 2017

Journal d’un homme libre - Jérémias ANDRE BOULONGNE



Journal d’un homme libre.
Jérémias ANDRE BOULONGNE
Editions Edilivre
Nouvelle
35 pages
9€




En résumé.

C’est une histoire d’étoiles et un peu d’un homme, Borom Vaïr. Il n’est pas vraiment un héros et pourtant il participe à la plus ambitieuse épopée de son temps : la conquête de l’espace. Un voyage périlleux qui l’entraîne, malgré le souhait des hommes, jusqu’aux confins de l’univers où une petite planète du nom de Povodir va rapidement apprendre à faire sa connaissance au travers d’un témoignage pour le moins bouleversant.





Mon avis.

Le personnage principal, Borom Vaîr, rejette la société dans son ensemble. Il a été jusqu’à changer son nom. D’ailleurs, on ne connaitra jamais son nom d’origine, et ce mystère m’a énormément plu. Il a besoin de se détacher, de s’affranchir du monde, de ses conventions, ses codes, ses obligations et ses contraintes. Il rejette la « normalisation », la structure du monde et l’individu lui-même.

On part à la recherche de la liberté absolue avec le héros de cette histoire, mais il se trouve traqué par les stigmates de la société, au-delà de notre terre (spationautes qui tentent de le faire entrer dans la station spatiale), traqué par le système qui souhaite le voir rejoindre les rangs.
Le voyage à travers l’espace, qui aurait dû être l’expression de la fin de la vie du personnage, reflète la beauté de l’univers, la naissance de tout et l’espoir, « l’opposé exacte du chaos ».

L’auteur fait preuve d’une imagination très développée. Il a une écriture construite, convaincante, fluide.

Ici, une morale assez universelle nous est rappelée : la connaissance d’un fait et sa divulgation ne sont pas toujours d’intérêt général. Cela fait parfois plus de mal que de bien. La masse des gens n’est souvent pas apte à faire face aux révélations : peur, angoisse, folie générale, destruction, effet de masse… sont souvent les effets qui en découlent et qui sont incontrôlable.
Chacun est responsable de ses actes, et parfois, mieux vaut garder le secret pour le bien de tous.  

Ce livre est une quête de liberté totale et absolue, de liberté originelle, que nous fait vivre l’auteur. C’est également une invitation à prendre sa vie en main, une invitation au voyage (du corps et de l’esprit).

Je pense que cette histoire plaira aux amateurs de science-fiction, surtout, et aux autres également.


Lily.


Bonne lecture !


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire